Le Legato III

Cette machine n’est pas un laser mais elle permet de relisser la peau comme avec un laser CO2 fractionné. Elle combine trois techniques complémentaires. La première phase est ablative et on l’effectue en radiofréquence avec un roller électrique. On obtient alors des micro-puits dont la quantité dépend du nombre de passages effectués.

Le médecin paramètre la densité et la profondeur des micro-canaux. Cette action est absolument indispensable lorsqu’il s’agit de travailler les tissus superficiels (fripés, pores dilatés, texture, vergetures, cicatrices, lésions pigmentaires, etc).

Les micro-puits vont servir de vecteurs aux actifs pour atteindre directement les tissus sous-cutanés. La deuxième phase est thermique et l’on va chauffer le derme profond avec un autre roller toujours en radiofréquence mais non ablative cette fois. On ne fait que chauffer afin d’induire une néocollagenèse.


Grâce à une simple modification du paramétrage du Legato™, le médecin transforme l’action « micro-plasma » de la radiofréquence en une action essentiellement thermique et profonde. Cette élévation de température diffusée graduellement dans le tissu conjonctif a pour effet de générer une inflammation des fibroblastes, les contraignant ainsi à créer du collagène et de l’élastine.

Cette action est absolument nécessaire lorsque le médecin travaille sur la ptôse, que ce soit au niveau du visage (l’ovale notamment) et pour défibroser les tissus profonds dans le traitement des vergetures et des cicatrices.

La troisième phase consiste à passer des produits actifs dans le derme profond à partir de la multitude de micro-puits que l’on a obtenu précédemment. On passe du NCTF® 135 HA de Filorga, de l’acide hyaluronique non réticulé, de la DMAE, du silicium, des oligoéléments, des vitamine C , parfois de l’hydroquinone si l ‘on veut également enlever des taches… d’après un protocole bien établit selon l’indication traitée et le résultat souhaité. Le passage d’actif se fait par sonophorèse, c’est à dire des ondes acoustiques qui vont pousser les produits dans nos micro-puits sous la peau dans le derme profond. Les ondes acoustiques agissent comme un marteau-piqueur acoustique et vont forcer la pénétration des composés jusqu’aux tissus profonds.

Cette machine est unique car elle est la seule a conjuguer ces trois techniques avec d’excellents résultats en peu de séances (1 à 3).

Elle permet de relisser la peau, de la retendre, de gommer les imperfections et les taches, d’enlever les rides et ridules cutanées, de traiter le relâchement cutané de façon naturelle.


Le nombre d’indications traitées est vaste et comprend les vergetures rouges ou blanches nacrées (photo ci-dessus), les cicatrices même ancienne, les cicatrices d’acné et l’acné inflammatoire, l’héliodermie ou frippe cutanée du décolté, du visage ou des mains, l’ovale du visage, effet anti-âge sur le visage (rides et ridules), le mélasma, les cicatrices atrophiques, hypertrophiques ou même les chéloïdes, le relâchement cutané abdominal (photo ci-dessous) ou des bras…


Les suites du traitement cutané

Il y a des rougeurs dont la durée varie en fonction de l’intensité du traitement : deux à sept jours maximum. De légères croûtes peuvent également apparaître.
Pour prévenir et atténuer l’inflammation, on fait une séance de LED avant et après le traitement Legato™. On peut également combiner le traitement avec plusieurs séances de LED.
Le patient ne doit pas s’exposer au soleil pendant un mois. Il applique également pendant trois à quatre jours un baume réparateur qui favorise la réparation cutanée.

Les résultats

Le patient constate une amélioration dès la première séance mais les résultats sont optimaux deux à trois mois après la fin du traitement, le temps que le collagène de la peau se régénère.
Ils sont durables dans le temps.

Nous conjuguons la séance de LEGATO à la LED afin de minimiser la réaction post soins et l’éviction sociale.

Le tarif varie selon la zone à traiter entre 400 € et 800 € environ la séance.